Image default
Finance

Tout savoir sur l’expert comptable ou comptable ?

Qu’il soit comptable ou expert comptable, les deux sont des professionnels en comptabilité. Ils sont capables de prendre en charge la gestion financière d’une entreprise et aussi de donner des conseils dans le domaine de l’administration et de la comptabilité. Pourtant, ces deux métiers présentent des différences majeures qui méritent d’être connues.

Les études

Après une formation de 2 à 5 ans après le Bac en gestion comptable ou secrétariat en comptabilité ou juste par une Validation des Acquis de l’Expérience, il est possible d’accéder au métier de comptable.

A contrario, le métier d’expert comptable n’est accessible qu’après l’obtention du diplôme de DEC, après 8 années d’études en comptabilité et gestion. Ce diplôme est reconnu par l’Etat et l’administration fiscale. Etre titulaire du DEC ne suffit pas pour devenir un expert comptable légal, l’inscription au Tableau de l’Ordre des experts comptables est une autre condition obligatoire pour ce faire.

La capacité d’interventions

Dans la majorité des cas, un comptable en Belgique qu’en France exerce sa profession en tant que salarié dans une entreprise. Toutefois, certains travaillent à titre libéral. Quoi qu’il en soit, son rôle principal consiste à s’occuper des missions comptables, particulièrement le classement des pièces comptables, leur enregistrement, la gestion des comptes courants, préparation des fiches de paie et la déclaration sociale et fiscale. Il arrive aussi qu’il prépare un bilan. Les conseils juridiques ou fiscaux ne font pas forcément partie de son domaine de compétence.

En revanche, l’expert comptable travaille uniquement en indépendant, sans être lié par un contrat de travail. Il a la capacité de prendre en charge de toutes les missions de comptable. Cependant, avec ses riches formations, ses compétences s’étendent sur de nombreux domaines, à savoir : vérifier les comptes de l’entreprise, faire le contrôle des déclarations fiscales, assister ses clients en présence de contrôle fiscal ou social, fournir de précieux conseils dans plusieurs domaines dont juridique, fiscalité, informatique, organisation, finance et encore bien d’autres en ce qui concerne la création, l’organisation et la gestion financière de l’entreprise. L’expert comptable est souvent assisté par un comptable dans les missions de base lui permettant d’avoir plus de temps aux missions de conseil.

 

L’assurance de responsabilité civile

La souscription à une assurance responsabilité civile est obligatoire pour un expert comptable. Au niveau de ses clients, cela est synonyme de gage de protection en cas d’erreur car l’assurance s’occupera des pénalités et du redressement judiciaire éventuel.

Avec un comptable, l’assurance responsabilité civile n’est pas obligatoire. Ce qui fait qu’en cas d’erreur, les frais éventuels sont à la charge de l’entreprise.

 

Les honoraires

Le coût d’un comptable est moins cher qu’un expert comptable. Mais il est indéniable que malgré le tarif élevé de l’expert comptable, en travaillant avec lui, l’entreprise n’est pas perdante avec ses conseils précieux justifiant la différence de prix. Il faut admettre que le comptable ne dispose pas de toutes les compétences pour développer les aspects clés de l’entreprise.

 

Related Articles

Moyens de paiement : misez sur les bonnes cartes !

administrateur

Aperçu sur les situations qui peuvent conduire à un contrôle fiscal

Odile

Prêt personnel : comment obtenir le meilleur taux 

Journal