Image default
Investissement

Jean Francois Charpenet présente 3 façons simples d’investir dans l’immobilier

Acheter et posséder un bien immobilier est une stratégie d’investissement passionnante, qui peut être à la fois satisfaisante et lucrative. Contrairement aux investisseurs en actions et en obligations, les propriétaires immobiliers potentiels peuvent utiliser l’effet de levier pour acheter une propriété en payant d’avance une partie du coût total, puis en remboursant le solde, plus les intérêts, au fil du temps. Jean Francois Charpenet, spécialiste de l’immobilier, partage trois façons dont les investisseurs peuvent faire bon usage de leur bien immobilier.

1. Donc vous voulez être propriétaire

Ce qu’il faut pour commencer : Des capitaux importants sont nécessaires pour financer les coûts d’entretien initiaux et couvrir les mois inutilisés.

Bien sûr, le revenu locatif n’est pas le seul objectif d’un propriétaire. Dans une situation idéale, une propriété s’apprécie tout au long de l’hypothèque, laissant au propriétaire un actif plus précieux qu’au départ.

Selon Jean Francois Charpenet, les prix de vente des logements neufs (un indicateur approximatif de la valeur de l’immobilier) ont constamment augmenté en valeur de 1940 à 2012, avant de chuter pendant la crise financière. Heureusement, les prix de vente ont depuis repris leur ascension, dépassant même les niveaux d’avant la crise.

2. Groupes de placement immobilier

Les groupes de placement immobilier sont comme de petits fonds communs de placement qui investissent dans des propriétés locatives. Dans un groupe d’investissement immobilier typique, une société achète ou construit un ensemble d’immeubles d’appartements, puis permet aux investisseurs de les acheter par l’intermédiaire de la société, rejoignant ainsi le groupe. Un même investisseur peut posséder une ou plusieurs unités d’habitation autonome, mais la société exploitant le groupe d’investissement gère collectivement toutes les unités, s’occupe de l’entretien, annonce les logements vacants et interroge les locataires. En échange de l’exécution de ces tâches de gestion, l’entreprise prend un pourcentage du loyer mensuel.

Jean Francois Charpenet indique qu' »un bail type de groupe d’investissement immobilier est au nom de l’investisseur, et toutes les unités mettent en commun une partie du loyer pour se prémunir contre les inoccupations occasionnelles ». À cette fin, vous recevrez un certain revenu même si votre logement est vide. Tant que le taux d’inoccupation des unités mises en commun n’atteindra pas un sommet trop élevé, il devrait y en avoir assez pour couvrir les coûts.

Bien que ces groupes soient théoriquement des moyens sûrs d’investir dans l’immobilier, ils sont vulnérables aux mêmes frais qui hantent l’industrie des fonds communs de placement. De plus, ces groupes sont parfois des investissements privés où des équipes de gestion peu scrupuleuses extorquent de l’argent aux investisseurs. Il est donc essentiel de faire preuve d’une diligence raisonnable rigoureuse pour trouver les meilleures occasions d’affaires.

3. Le « trading immobilier »

Le « trading immobilier » est le côté sauvage de l’investissement immobilier. Tout comme les day traders sont un animal différent des investisseurs qui achètent et gardent, les traders immobiliers se distinguent des propriétaires « acheter et louer ». Un exemple concret : les investisseurs immobiliers cherchent souvent à vendre de façon rentable les propriétés sous-évaluées qu’ils achètent, en seulement trois à quatre mois.

« Les gens n’investissent pas souvent dans l’amélioration des propriétés « , explique Jean Francois Charpenet. Par conséquent, l’investissement doit déjà avoir la valeur intrinsèque nécessaire pour réaliser un profit sans aucune altération.

Que les investisseurs immobiliers utilisent leurs propriétés pour générer des revenus locatifs ou pour attendre l’occasion de vendre, il est possible d’élaborer un programme d’investissement solide en payant d’avance une part relativement faible de la valeur totale d’une propriété. Mais comme pour tout investissement, il y a du profit et du potentiel dans l’immobilier, que le marché global soit à la hausse ou à la baisse.

Related Articles

L’achat d’un système de chauffage solaire de piscine est un bon investissement

Angelique

Réaliser un placement immobilier à Saint-Jean-de-Luz : une valeur sûre

Tamby

Investir dans l’immobilier à Nantes : quelques conseils pour prendre les bonnes décisions

Odile