Image default
Crédit

Tarn-et-Garonne, la réalité concernant la vie des surendettés

Tarn-et-Garonne, la réalité concernant la vie des surendettés
Notez cet article

De prime abord, les dossiers reçus par la Banque de France pour être fichés ont nettement reculés au cours de ces dernières années en Tarn-et-Garonne, cependant, le nombre de nouvelles requêtes à être étudiées est encore très marqué.

Les crédits ne sont pas limités auprès des établissements de créances pour le financement des crédits conso, crédit immobilier, crédit auto, etc. mais cela concernent aussi bien les crédits liés aux charges de la vie courante à savoir le loyer, le gaz, l’électricité, etc. Près de 84% des cas, les mensualités qui ne sont pas payées ou qui enregistrent des retards de paiement sont constituées des dépenses quotidiennes.

Les personnes les plus surendettées dans le département

Les ménages qui sont exposées à une vie précaire et qui ont des fins de mois difficiles sont les plus touchées par le risque de surendettement. Une fois les prélèvements automatiques effectués, à savoir les impôts, les factures en tout genre, les mensualités et autres, ces ménages ont très peur de reste à vivre, voire inexistant pour vivre au quotidien.

Certes, le rachat de crédit pour certaines personnes est une option d’alléger leur situation financière, par contre, pour les personnes les plus démunies, cela peut être de plus difficile, leur obligeant de trouver une autre alternative. Cela concerne entre autres les paiements échelonnés ou encore l’effacement des dettes. Dans le département du Tarn-et-Garonne, les ménages qui font appel à la commission de surendettement ont une dette estimée à plus de 16 000 euros en moyenne, sans que l’on compte les crédits immobiliers. Lors de la présentation du rapport annuel du surendettement par le directeur de la Banque de France à Montauban, 40 % des dossiers reçus sont issus de salariés CSP+, donc ils sont composés essentiellement de personnes actives.

Ce qui est le plus surprenant c’est que les dossiers déposés par les personnes inactives sont de 38%, ce qui fait que les personnes actives sont plus exposées au surendettement que celles qui ne disposent pas d’activité professionnelle. Dans plus de la moitié des cas, le surendetté vit en couple. Et la majorité d’entre eux vivent dans la zone toulousaine, c’est ce qui caractérise les personnes qui font face au surendettement en Tarn-et-Garonne.

Un net recul en 2018, un constat bien présent un peu partout en France

Selon toujours ce rapport publié par la Banque de France, le nombre de dossiers déposés auprès de la commission a diminué de manière remarquable depuis quelques années : moins 9,1 % en 2018, après un recul de 9,5% en 2017 et de 9,2% l’année d’avant. On croise le doigt que cette tendance baissière continuera pour les prochaines années à venir.
Cette tendance à la baisse s’explique suite à de nombreux efforts venant du gouvernement, notamment la réglementation des crédits renouvelables suite aux Lois Lagarde en 2010 et Hamon en 2014. Cela a permis de ralentir le recours au crédit à la consommation, l’un des points qui favorise l’endettement. Pour plus de détails vous pouvez consulter et voir credit renouvelable france.

Suite à cela, les crédits à la consommation ne représentent plus que 27,7% d’impayées chez les ménages surendettés alors qu’au début de l’année 2000 ils ont représentés près de 60% des dettes en cours des ménages.

Related Articles

Qu’est-ce qu’un bon crédit au taux d’emprunt raisonnable ?

Claude

Obtenir un crédit pour réaliser ses travaux de rénovation

Alice

Focus sur les prêts travaux pour la rénovation

Claude