cubedroute.com
Image default

Le décapage chimique, pour des portes et des fenêtres redorées

Accueil > fiches bricolage > Le décapage chimique, pour des portes et des fenêtres (…)

Avec le temps, le soleil, l’humidité et le froid, les fenêtres, les portes et les boiseries prennent inévitablement un aspect triste avec l’écaillement des peintures ou du vernis. Pour redonner de l’éclat à ces pièces, il faut pratiquer le décapage chimique avant de les repeindre. Cette méthode à pour but d’éliminer les anciennes peintures et vernis et tous leurs dépôts.

Le décapant chimique et ses formes

Avant d’entamer des travaux de décapage, il est avant tout indispensable de réunir tout le matériel nécessaire, en particulier le produit décapant. Celui-ci peut se présenter sous deux différentes formes : le décapant aux solvants et le décapant sodique. A base de sodium et de potassium, ce dernier peut être à action lente ou à action rapide. Comme les sodiques, le décapant aux solvants peut aussi agir d’une manière lente ou rapide. En dépit de la différence suivant les marques, il se présente toujours sous forme de gel ou de liquide consistant. Pour faire les travaux de décapage, le produit sous forme de gel et à action rapide se trouve être le plus pratique. Par exemple, il ne requiert pas de surveillance.

Les préparatifs et l’application des décapants chimiques

Avant de manipuler le décapant, il est toujours nécessaire de protéger votre peau, en particulier les muqueuses et les plaies. Pour ce faire, munissez-vous d’un gant et d’un tablier en caoutchouc. Les travaux doivent avoir lieu dans un endroit bien aéré et dont l’accès est interdit aux enfants et aux animaux. Commencez par détacher toutes les écailles de peintures susceptibles de se détacher à l’aide d’une spatule métallique. En observant toutes les précautions, appliquez une grande quantité de produit sur la pièce à travailler en utilisant un pinceau avant de le laisser agir pendant la durée indiquée. Plusieurs couches peuvent être indispensables pour déloger les revêtements anciens. Pour limiter l’évaporation du produit, essayez de le recouvrir avec un film plastique durant le temps de pose.

L’élimination de la peinture et du vernis

Après le ramollissement, les boursouflures ou la décomposition des revêtements, procédez à la dernière étape qui est l’enlèvement définitif. Suivant le type de revêtement, peinture ou vernir, cette étape s’effectue à l’aide soit d’un couteau à enduire, soit d’une spatule pour les vernis. Muni de ce matériel, grattez toutes les couches de peinture ou de vernis pour mettre le bois à nu. Vous pouvez vous servir d’une brosse métallique douce pour déloger les éventuels résidus. Neutralisez ensuite les surfaces de bois à l’aide de white-spirit, d’eau ou d’autres produits neutralisants. Avant de sécher la pièce, n’oubliez pas d’éliminer toutes les traces de décapants avant de procéder au ponçage.

A lire

Comment aménager un escalier pour son jardin ?

Irene

Quelques conseils pour bien organiser un enterrement

administrateur

Comment réussir un déménagement d’entreprise ?

Emmanuel

Décoration facile : du polyuréthane pour vos poutres

Irene

Un terrain en pente pour un jardin remarquable

Irene

Déco jardin : Hémisphère Éditions et d’Art’ Mely, des meubles de jardin très tendance !

Irene