Image default
Immobilier

Investir en LMNP ou en LMP : quelles sont les différences ?

Le Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP) et le Loueur Meublé Professionnel (LMP) sont deux statuts utilisés par les particuliers pour réaliser un investissement dans le secteur immobilier locatif. Ce sont des statuts qui offrent l’opportunité de récupérer la TVA. Ils aident à amortir également l’investissement immobilier. Plusieurs points aident à les distinguer.

Qu’est-ce que le statut loueur meublé professionnel ?

Pour investir en lmnp ou en lmp, il est nécessaire de mieux connaître les différences entre ces deux statuts. Le LMP est un investisseur loueur qui bénéficie d’une exonération fiscale de solidarité sur la fortune. Il a le statut de professionnel. Il est soumis en tant qu’investisseur au régime fiscal des plus-values professionnelles. Pour la vente d’un immeuble après 5 ans de location, il est exonéré complètement de la taxation si les recettes engrangées ne dépassent pas 90 000 euros. Elles doivent être comprises entre 90 000 et 126 000 euros.

Le loueur meublé professionnel bénéficie en outre d’une exonération d’ISF ainsi que d’une couverture sociale. Il a droit à un abattement forfaitaire d’environ 50 % sur le plan fiscal. Les charges liées au bien loué sont déduites au cas où les revenus sont révélés au régime réel. Il en est de même si les recettes de la location du bien ne dépassent pas 32 600 euros par année. L’immeuble doit être en France.

Aucune durée minimum de détention n’est exigée. Les loyers ne sont non plus soumis à un quelconque plafonnement. Il n’est appliqué aucun plafond de ressources au locataire. La TVA peut être récupérée à hauteur de 20 % pour les immeubles neufs achetés auprès d’une résidence de services.

Les particularités du statut loueur meublé non professionnel

Le lmnp est un investisseur non professionnel. Le montant des loyers perçu par an est inférieur à 23 000 euros. Il peut être inférieur à la moitié des revenus globaux. Faute de quoi, il est tenu de s’inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés. Il acquiert dès lors le statut de LMP. Plusieurs avantages sont à l’actif des lmnp. Il s’agit entre autres de l’imputation sur les bénéfices industriels et commerciaux des déficits fiscaux.

De 1 à 5 ans, il n’est fait application d’aucun abattement. 6 % d’abattement est appliqué sur les plus-values à partir de la 6ème jusqu’à la 21ème année. 4 % est appliqué dès la 22ème année. Après 22 ans, le LMNP bénéficie d’une exonération totale. Néanmoins, son statut l’empêche de bénéficier d’une couverture sociale. Il n’est pas exonéré de l’ISF.

Les différences majeures entre les deux statuts

Le LMNP devient un LMP si deux conditions sont remplies. En premier lieu, le montant total des loyers perçus doit être supérieur à 23 000 euros. En second lieu, les loyers doivent être supérieurs à la moitié du revenu global du foyer fiscal. L’investisseur a le choix entre les deux statuts. Le LMP doit être inscrit impérativement au registre du commerce et des sociétés. Le LMNP est dispensé de cette obligation légale. Les deux statuts ne sont soumis à aucune durée minimum de détention de l’immeuble.

Le LMP est un professionnel du monde immobilier. Le statut LMP est recommandé aux personnes détenant un important capital. La gestion des déficits permet de faire la différence entre ces deux statuts. Le LMNP est affilié au BIC alors que les déficits du LMP concernent le revenu global. Il existe un risque énorme de double imposition pour les cas de décès du propriétaire de l’immeuble en LMP. Ce qui n’est pas le cas de la location meublée non professionnelle.

Related Articles

Qu’est-ce qu’une sci familiale

Journal

L’achat d’un appartement neuf par le biais du promoteur

Irene

Agence immobilière nouvelle génération : nos conseils pour faire le bon choix

administrateur