Image default
Travaux

Béton: les éléments préfabriqués en maçonnerie

La maçonnerie est l’art d’assembler les divers matériaux de construction. L’un des matériaux le plus couramment utilisé est le béton. Pourtant, ce dernier, comparé à d’autres matériaux utilisés dans le domaine de maçonnerie est plus lourd. Pour  remédier à son poids, on dispose dorénavant de divers éléments de structure préfabriqués en béton pour les différents travaux de maçonnerie.

Description du béton

Le béton est un matériau de construction artificiel composé de granulats et de ciment. En effet, deux types de granulats sont utilisables : les naturels comme du sable et des gravillons, et les artificiels tels que le laitier. À l’opposé des granulats, il existe cinq types de ciments courants, dont : le pouzzolanique, le composé, le haut-fourneau, le portland artificiel et le portland composé. Mis à part ces granulats, on rajoute parfois divers autres matériaux pour améliorer les propriétés physiques du béton, tel que des fibres textiles, des matières plastiques, des copeaux de bois, etc. Il y a aussi certains adjuvants spécifiques qui améliorent les capacités du béton, comme son étanchéité ou sa rapidité de prise.

Il existe plusieurs types de béton dont les formulations divergent les uns des autres. Ces dernières sont en fonction de la densité du matériau que l’on souhaite avoir et du procédé de fabrication. D’abord, nous avons le béton léger dont la densité varie de 300 et 2000 kg/m3. Puis, il y a le béton cellulaire avec 300 et 650 kg/m3. Puis, avec 2200 kg/m3, nous avons le béton traditionnel. Après, il  y a le béton bitumineux qui dispose d’une densité de 2350 kg/m3. Enfin, nous avons le béton armé, avec une densité atteignant les 3000 kg/m3.

Les éléments de structure préfabriqués

Pour faciliter et accélérer la réalisation d’une construction ou d’un ouvrage, un bon professionnel tel que ce maçon dans 77 utilise des éléments préfabriqués. Comme son nom l’indique, ces éléments sont fabriqués préalablement et sont ensuite posés et assemblés pour réaliser une certaine structure. Notons que cette dernière présente en général des éléments horizontaux et verticaux.

Les éléments horizontaux existant en préfabriqué sont :

La prédalle : c’est un élément sous forme de plaque dont la partie extérieure est irrégulière alors que l’inférieure est lisse et uniforme. Elle est composée d’une couche de béton et d’une armature et/ou de treillis raidisseur. Notons que l’armature en question est à moitié apparente sur la partie supérieure de la prédalle. En effet, pour obtenir l’épaisseur totale d’un plancher, il faudra couler une couche de béton sur cette partie.

Le plancher à poutrelles et entrevous : Afin d’obtenir un plancher, on place en parallèle les  poutrelles préfabriquées, puis on pose les entrevous entre ces dernières. Pour solidariser l’ensemble, le tout est ensuite recouvert d’une couche de béton.

Le plancher alvéolé : elle est obtenue par la pose en parallèle de diverses plaques alvéolées. Ces dernières disposent d’espace creux, allant de 30 à 50%, afin de réduire le poids du plancher. Elles sont confectionnées, soit en béton armé, soit en béton précontraint.

La poutre : elle représente l’un des éléments principaux de l’ossature d’une construction. Pour répondre aux diverses contraintes physiques et architecturales, cette poutre préfabriquée est disponible sous diverses sections, dont le rectangulaire et le type I ou T.  Mis à part cela, pour plus de facilité, elle peut aussi être sous forme de panne.

Comme éléments verticaux en préfabriqué, nous n’avons que :

Le prémur : c’est un élément de construction qui est composé de deux panneaux placés en parallèle. Ces dernières, en plus de servir de face extérieure du mur, vont faire fonction de coffrage. En effet, entre les deux se trouve un espace composé d’armature qui sera ensuite recouvert de béton. Pour assurer la mise en œuvre, les deux panneaux sont reliés entre elles à l’aide de poutres à treillis.

La colonne : c’est l’un des éléments qui composent l’ossature de la construction. Circulaire ou rectangulaire, elle va recevoir les charges provenant de la toiture ou de la dalle pour ensuite les transmettre verticalement vers la fondation. Elle est aussi disponible en  béton armé ou précontraint.

Related Articles

Le panneau isolant en fibre de bois : un élément phare dans une construction écologique

Odile

Les impératifs des travaux d’élagage

Tamby

Projet d’extension véranda : une solution pratique et efficace

Clarisse