Image default
Immobilier

Reprise en cours du secteur immobilier professionnel au Maroc

Depuis environ 3 ans, le secteur immobilier professionnel connait des difficultés au Maroc. Il en est de même pour l’ensemble des segments de l’immobilier à Marrakech et dans les autres villes du royaume. Pourtant les professionnels sont confiants, les statistiques montrent que la reprise est bel et bien en cours, notamment dans l’immobilier professionnel.

La reprise du secteur immobilier au Maroc

Les opérateurs du secteur affichent un soulagement, surtout ceux qui sont spécialisés dans le segment des plateaux de bureau qui sort de la zone rouge. La reprise est en cours, et cela grâce à la présence des investisseurs d’origine nationale et les étrangers qui sont tout de même assez exigeants, car plus conscients de ce qu’ils recherchent en acquérant ou en louant un bien destiné à un usage professionnel. La ville de Casablanca affiche une suroffre qui a été à l’origine de cette baisse d’activité dans le segment. En fin d’année 2017, on estimait l’offre en bureaux du Grand Casablanca à 1,76 million de m².

L’immobilier professionnel au Maroc en passant par Marrakech

Avec 1,76 million de m² de bureaux disponibles en fin 2017, le Grand Casablanca affichait une augmentation de 4,7% de son offre en comparaison à la même période en 2016. Il faut préciser que la demande n’a pas fléchi, au contraire elle était bien présente, sauf que l’offre disponible n’était pas en adéquation avec les attentes et les exigences que les clients avaient vis-à-vis de leurs futurs espaces de travail. L’immobilier à Marrakech n’a pas beaucoup souffert de cette situation, car rappelons-le, le segment de l’immobilier professionnel n’y est pas très développé. Pour en revenir au Grand Casablanca, les quartiers les plus demandés par les clients sont Sidi Maarouf, la Marina, le centre-ville et Casa Nearshore. Ce sont des zones adaptées aux espaces professionnels.

Qu’est-ce que les clients cherchent exactement ?

Il est important de noter que la demande des clients concerne principalement les transactions de location, et moins les acquisitions. Les activités devraient être plus florissantes au cours de l’année 2019. Dès 2019, le nombre de transactions devrait augmenter, surtout avec les tours de bureaux du quartier Casa Anfa et la création de nouveaux bureaux dans la zone Casa Nearshore. Le segment professionnel du secteur immobilier à Marrakech quant à lui continuera de rester calme. Il se pourrait également que l’offre en termes de bureaux augmente avec au total 100 000 m² d’ici 2020, dont la moitié sera installée à Casa Nearshore. Les autres espaces seront disponibles entre les zones de Casa Anfa avec 19 000 m², l’entrée de la ville avec 29 000 m² et le quartier des affaires avec 3500 m².

Quelles sont les raisons d’investir dans le secteur immobilier au Maroc ? Le Maroc est avant tout un pays stable politiquement ce qui représente beaucoup pour les investisseurs. Géographiquement, le Maroc a tendance à offrir une bonne situation stratégique. Le Maroc est un carrefour privilégié entre l’Afrique, l’Europe et le monde arabe.

Related Articles

Le marché immobilier en France

administrateur

Chasseurs immobiliers : quelles sont leurs compétences ?

Irene

Investissement avantageux à Nice dans le secteur immobilier

Irene