cubedroute.com
Image default

Comment acheter un bien immobilier au Portugal ?

Le Portugal est une seconde maison pour de nombreux expatriés. La côte enchanteresse, la communauté amicale et le climat inégalé font du Portugal une destination idéale pour s’installer. La capitale, Lisbonne, se distingue comme l’une des capitales européennes les plus abordables. Lisbonne compte environ un demi-million de résidents. Sa petite taille et sa population lui confèrent un charme unique. Dans cet article, découvrez quelques conseils pour acheter un bien immobilier au Portugal.

La propriété au Portugal

Le Portugal compte un nombre inhabituellement élevé de propriétaires, soit environ 75 % de la population. Ce chiffre est supérieur d’environ 10 % à celui des États-Unis et du Royaume-Uni. Un grand nombre d’étrangers vivent déjà au Portugal. Certains sont des professionnels expatriés, d’autres des retraités, tandis que d’autres encore sont des nomades numériques. Beaucoup d’entre eux ont choisi d’investir dans une résidence secondaire sur le marché immobilier portugais. Plongeons dans le guide complet d’achat immobilier portugais pour les étrangers.

Obtenir un prêt bancaire

Comme la plupart des pays, les banques françaises préfèrent prêter de l’argent pour acheter un bien sur son territoire. Cela sert notamment pour les garanties afin d’être certain d’obtenir gain de cause. En d’autres termes, il faudra trouver une banque étrangère qui pourra financer l’achat de votre bien au Portugal.

Pour cela, démarcher les banques afin de comparer les offres est une étape primordiale. Vous pouvez également travailler avec un cabinet spécialisé sur place. Votre dossier devra être très solide : il devra notamment contenir la traduction de tous vos documents du français vers le portugais afin que votre interlocuteur puisse identifier les données s’y trouvant. Pour cela, faites appel à un traducteur juridique portugais. Si vous n’avez pas la possibilité de vous déplacer sur place, faites-vous représenter par un avocat par exemple.

Comment acheter avec le statut d’étranger ?

L’une des qualités les plus encourageantes du Portugal est qu’il n’existe aucune restriction pour les étrangers qui souhaitent acheter une maison dans le pays. En outre, le gouvernement portugais incite les étrangers à investir dans des biens immobiliers au Portugal par le biais du programme Golden Visa. Si vous êtes un citoyen non européen et que vous investissez dans un bien immobilier d’une certaine valeur, vous pouvez bénéficier d’un permis de séjour Golden Visa au Portugal. Ce permis vous permet de vivre, de travailler et d’étudier au Portugal, et de voyager librement dans l’espace Schengen. Vous pourrez ainsi en profiter pour visiter l’Europe. Dans cinq ans, vous pouvez également prétendre à la résidence permanente ou à la citoyenneté portugaise. Dans notre guide, nous couvrirons l’historique du marché, les emplacements et les étapes légales pour acheter une propriété au Portugal.

Les procédures pour acheter son bien

Tout d’abord, vous devrez acquérir un numéro fiscal portugais (NIF). Vous pouvez l’obtenir dans n’importe quel bureau des finances publiques, et vous trouverez plus d’informations sur l’acquisition du NIF ici. Après avoir trouvé un logement qui vous convient, et après avoir effectué une visite réussie, demandez le financement et positionnez-vous.

Taxes et frais

Le principal coût que vous devrez payer est l’impôt sur les transferts de propriété. Cette taxe varie énormément en fonction de votre situation ; elle peut aller jusqu’à 10 % pour les non-résidents dans un paradis fiscal, ou jusqu’à zéro pour ceux qui achètent une propriété bon marché comme résidence secondaire. Il est judicieux d’en discuter avec un professionnel pour savoir quels seront les coûts en fonction de votre situation. Les frais d’agence sont généralement pris en charge par le vendeur. Mais il y a certains frais et taxes que vous devrez peut-être payer, tels que :

  • Imposto Municipal Sobre Transmissões (IMT) ou la taxe de transfert de propriété : Cette taxe dépend du coût de votre maison, et sera plus élevée si la propriété que vous achetez est une deuxième ou troisième maison.
  • Les frais du registre foncier et du notaire : Vous les payez ensemble, et ils coûtent généralement entre 0,2 % et 1,2 % de la valeur de la propriété.
  • Le droit de timbre : Il s’élève à 0,8 pour cent de la valeur de votre maison.

A lire

Comment choisir un canapé pour son bureau ?

Honorine

Les bons conseils pour se lancer dans l’achat d’un bâtiment modulaire

Odile

Entreprise : comment choisir son local commercial en métropole lilloise ?

Emmanuel

La vente en viager à Paris, avantages ?

Odile

Acheter une maison en couple : bonne ou mauvaise idée ?

administrateur

Système D pour gonfler son revenu

administrateur